Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2007

Pourquoi un site sur les CANTIGAS DE SANTA MARIA

                                                 Le site 

                               CANTIGAS

                      est créé à partir des recherches
                            faites par M. Marcel ARNOUX,

                 sur les manuscrits existants en Espagne,
                      et a pour but de publier en accès libre
                           partitions, enregistrements,
                              sources icônographiques
                          sur les Cantigas de Santa Maria
                                             composées
                            par le Roi Alphonso X El Sabio

                                     au XIIIème siècle.
                     

                 Toutes les partitions et enregistrements
                                 sont téléchargeables
                    et peuvent être reproduits librement
                        pour un usage non commercial.         

 

               Renseignements et sources documentaires :

            Marcel ARNOUX : email :  marcelarnoux@free.fr

                  Site : http://marcel.arnoux.free.fr

           Françoise JACQUEMARD :
email : efji7@orange.fr

              Site : http://www.la-note-sensible.fr

 

21/02/2007

Les Cantigas de Santa Maria

 
 
 
                                                 Le site 

                               CANTIGA

                      est créé à partir des recherches
                            faites par M. Marcel ARNOUX,

                 sur les manuscrits existants en Espagne.

                    Il a pour but de publier en accès libre
                           partitions, enregistrements,
                              sources icônographiques
                          sur les Cantigas de Santa Maria
                                              composées
                            par le Roi Alphonso El Sabio

                                     au XIIIème siècle.
                              
              Un autre excellent site http://marcel.arnoux.free.fr/
                                  aborde quelques aspects
                       des musiques et poésies médiévales
Vous pouvez vous y reporter en utilisant la page ci-dessous
                               Chacun des quatre thèmes
                              ci-dessous peut être détaillé
                                   en cliquant sur son titre
                                    ( en caractères bleus )

 
 
 

La fabuleuse compilation
de thèmes musicaux
et poétiques rassemblés
au XIIIeme siècle
par le roi de Castille
Alfonso el Sabio.

 
 
 
La célèbre et mystérieuse trobairitz provençale
du XIIeme siècle.
 
 
 
Ensemble drômois
se consacrant
aux musiques
et poésies médiévales.
 
 
 
Association culturelle ( loi 1901 )
étudiant l'interprètation des
musiques
de la période

des XIIeme au XVIeme siècles
 
 QUELQUES SITES CONCERNANT
MUSIQUES ET LEGENDES MEDIEVALES:

http://www.instrumentsmedievaux.org
http://www.pbm.com/~lindahl/cantigas
http://www.medieval.org/emfaq
www.apemutam.org
http://mypage.bluewin.ch/brandan
http://membres.lycos.fr/domtix
http://aucassinetnicolette.d-t-x.com
 CONTACT: Marcel Arnoux.Les blaches 26120 UPIE
Tél. 04 75 84 42 94
 
http://marcel.arnoux.free.fr/

20/02/2007

Alfonso X. el Sabio (1221-1284)

Alfonso X. el Sabio 1221-1284

 

 

 

Alfonso X. 1221-1284. Fils aîné du roi Fernando ( le saint ) et de Béatrice de Souabe, le roi Alfonso hérite de son père les vertus de prudence et un grand mysticisme, tandis que sa mère lui transmet la passion des Hohenstauffen pour les travaux intellectuels.


Personnage légendaire, parfois controversé, sa riche personnalité aux multiples facettes lui a valu quelques critiques et incompréhensions. En tant que roi, il dut faire face à de nombreuses luttes et intrigues au sein des différents royaumes qui constituaient alors la péninsule ibérique. En outre, il avait à poursuivre la guerre de reconquête contre l'occupant arabe, s'illustrant notamment lors de la prise de Murcie, Niebla, Cadix.


Pressenti pour devenir empereur du Saint Empire Germanique, il renonça finalement à ce projet. Plusieurs évènements assombrirent son règne: mort de son fils aîné, trahison d'un autre fils qui pactisa avec l'ennemi. Il est vrai que les alliances entre royaumes se faisaient ou se défaisaient sans toujours être en rapport avec les religions des princes concernés.
Alfonso X entreprit de nombreux travaux scientifiques et artistiques dans des domaines trés divers: juridique, historique, sciences naturelles, astronomie. Sa passion pour cette dernière lui a valu ces boutades: " ainsi, l'on a dit qu'à force de regarder le ciel, sa couronne lui tomba de la tête ", ou " qu'à tant contempler les étoiles, ce ne fut plus lui qui gouverna, mais elles ".


Les principaux travaux du roi Alfonso comprennent: Une histoire universelle, des écrits sur les lois juridiques, des livres d'astronomie, renfermant les "tables alfonsines", un livre sur les jeux, un "lapidaire", décrivant les propriétés des différentes pierres, un recueil de chansons satiriques, et enfin, l'oeuvre monumentale des "Cantigas de Santa Maria".


Pour leur élaboration, Alfonso X avait rassemblé une importante équipe de savants, poètes,musiciens, scribes et enlumineurs. Le roi coordonnait l'ensemble tout en y participant activement. La cour de Castille permettait en outre de grandes possibilités d'interprètation des cantigas: en effet, un document daté de 1293, donc peu de temps après la mort du roi Alfonso, recense 26 artistes salariés, chrétiens, arabes et juifs confondus, dont des danseuses.Par ailleurs, plusieurs troubadours ont séjourné à la cour du roi et ont sans doute apporté leur concours à la vaste entreprise.


A propos des conditions d'élaboration des cantigas de Santa Maria, le musicologue José Filguera Valverde évoque ainsi l'ambiance probable de l'entreprise: "On peut parler ici d'un étonnant pluralisme idiomatique, culturel, religieux, rassemblé dans un esprit d'oecuménisme et d'universalité assez exceptionnel". Un autre musicologue espagnol, H.Anglès, parle des influences probables de différentes origines: Hispaniques anciennes, arabes, hébraïques, celtiques,...


A la fin de ce travail considérable, dans la dernière cantiga, le roi conclue ainsi sa démarche:
" Je finis d'assembler ces chants qui racontent,Vierge, tes miracles. Je te demande de prier pour moi ton fils, Dieu, qu'il me pardonne les péchés que j'ai commis et qui sont nombreux..."

 

 

http://marcel.arnoux.free.fr/ 

19/02/2007

Sources documentaires

Le site "CANTIGAS" est en cours d'élaboration.

Des notes seront publiées au cours des prochains mois.

Les sources documentaires utilisées sont les suivantes :

Les documents publiés sur ce site sont issus des recherches effectuées

par M. Marcel ARNOUX.

Contact :

marcelarnoux@free.fr 

Le but en est la mise à disposition d'une documentation la plus détaillée et sérieuse possible sur chacune des Cantigas publiées pour permettre qu'elles soient redécouvertes et chantées.

Les partitions en format PDF, Noteworthy et MIDI sont élaborées

par Françoise JACQUEMARD.

 Elles sont réécrites d'après les documents rassemblés par Anglès Higinio et consultables à la Bibliothèque Centrale de BARCELONE (Espagne) :

"La musica de las cantigas del Rey Alfonso el sabio". Barcelone. Biblioteca central.

(T1. 1954 - T2. 1943 - T3. 1958)

Ils sont insérés en format image JPG dans les notes à télécharger.

Nous vous invitons à signaler toute erreur

et à nous communiquer vos observations par mail : efji7@orange.fr

La présentation et le résumé des textes est préparé par M. Marcel ARNOUX. 

Les documents audios instrumentaux des Cantigas 10, 18, 58, 103, 139, 166, 189 et 384 ont été enregistrés par lui-même et l'ARNOUX CONSORT avec le concours de chanteuses dont les noms seront mentionnés.

Des enregistrements vocaux des Cantigas, plus récents, chantés par Françoise JACQUEMARD, seront insérés et re-mixés par Marcel ARNOUX pour y adjoindre un accompagnement instrumental. Cette méthode peut expliquer certaines imperfections.

Tous les enregistrements sont librement téléchargeables pour une écoute et un usage non commercial.

SITES

http://marcel.arnoux.free.fr/ 

Consultation de tous les textes espagnols des cantigas : 

 
QUELQUES SITES CONCERNANT
MUSIQUES ET LEGENDES MEDIEVALES
:
http://www.instrumentsmedievaux.org
http://www.pbm.com/~lindahl/cantigas
http://www.medieval.org/emfaq
www.apemutam.org
http://mypage.bluewin.ch/brandan
http://membres.lycos.fr/domtix
http://aucassinetnicolette.d-t-x.com

Enluminures : les instruments anciens :

http://medieval.mrugala.net/Enluminures/Cantigas%20de%20S...

05/02/2007

Prologue : Dédicace à Sainte Marie

Les  CANTIGAS de SANTA MARIA

XIII° siècle

CASTILLE

Les plus riche manuscrit de musique à caractère profane, même si le thème en est profondément religieux.

Plus de 420 mélodies recueillies au XIII° siècle.

 

PROLOGUE D'ALFONSO EL SABIO

Dédicace  à Marie

 

Choeurs-en-écho

Cantiga Prologue.jpg

 

 Partition d'après Anglès Higinio

 

"La musica de las cantigas del Rey Alfonso el sabio". Barcelone. Biblioteca central.

 

(T1. 1954 - T2. 1943 - T3. 1958)

 

(en format image JPG : ci-dessus à télécharger)

 

La langue galicienne est aussi musique. 

 Textes dits parZulma RAMIREZ,

chanteuse, professeur de chant.

 
podcast

 

Este é o prologo das cantigas de Santa Maria,
ementando as cousas que á mester eno trobar

Porque trobar é cousa en que jaz
entendimento, poren queno faz
á-o d'aver e de razon assaz,
per que entenda e sábia dizer
o que entend' e de dizer lle praz,
ca ben trobar assi s'á de ffazer.

 

 PROLOGUE_galicien.doc

 


 
podcast

Cliquez sur les fichiers ci-dessous pour écouter ou télécharger.

PrologueHarp.2.mp3

 

Prologue_en_re_X2.2.wma

 

Harpe : Marcel ARNOUX

 

 

 

Texte de la traduction en format JPG à télécharger :

 

(Voir aussi dans deux notes séparées : traduction et texte espagnol à consulter)

 


 

 

Texte espagnol :

 

PROLOGUE_texte_espagnol.2.doc

 

 

 

Fichier NWC et MIDI :

 

prol.nwc

 

prol.mid

 

 

 

Sources :

 

 

 

http://marcel.arnoux.free.fr/ 

 

QUELQUES SITES CONCERNANT
MUSIQUES ET LEGENDES MEDIEVALES
:
http://www.instrumentsmedievaux.org
http://www.pbm.com/~lindahl/cantigas
http://www.medieval.org/emfaq
www.apemutam.org
http://mypage.bluewin.ch/brandan
http://membres.lycos.fr/domtix
http://aucassinetnicolette.d-t-x.com

 

Consultation de tous les textes espagnols des cantigas : 

 

http://brassy.club.fr/PartMed/Cantigas/

 

 

04/02/2007

Prologue - Texte galicien

PROLOGUE

 Porque trobar
 

Este é o prologo das cantigas de Santa Maria,
ementando as cousas que á mester eno trobar

Porque trobar é cousa en que jaz
entendimento, poren queno faz
á-o d'aver e de razon assaz,
per que entenda e sábia dizer
o que entend' e de dizer lle praz,
ca ben trobar assi s'á de ffazer.
 
E macar eu estas duas non ey
com' eu querria, pero provarei
a mostrar ende un pouco que sei,
confiand' en Deus, ond' o saber ven;
ca per ele tenno que poderei
mostrar do que quero alga ren.
 
E o que quero é dizer loor
da Virgen, Madre de Nostro Sennor,
Santa Maria, que ést' a mellor
cousa que el fez; e por aquest' eu
quero seer oy mais seu trobador,
e rogo-lle que me queira por seu
 
Trobador e que queira meu trobar
reçeber, ca per el quer' eu mostrar
dos miragres que ela fez; e ar
querrei-me leixar de trobar des i
por outra dona, e cuid' a cobrar
per esta quant' enas outras perdi.
 
 
Ca o amor desta Sen[n]or é tal,
que queno á sempre per i mais val;
e poi-lo gaannad' á, non lle fal,
senon se é per sa grand' ocajon,
querendo leixar ben e fazer mal,
ca per esto o perd' e per al non.
 
Poren dela non me quer' eu partir,
ca sei de pran que, se a ben servir,
que non poderei en seu ben falir
de o aver, ca nunca y faliu
quen llo soube con merçee pedir,
ca tal rogo sempr' ela ben oyu.
 
Onde lle rogo, se ela quiser,
que lle praza do que dela disser
en meus cantares e, se ll'aprouguer,
que me dé gualardon com' ela dá
aos que ama; e queno souber,
por ela mais de grado trobará.

 

Source :


http://brassy.club.fr/PartMed/Cantigas/

Prologue : Texte français

Ceci est

le prologue des

Cantigas de Santa Maria.

il parle de choses convenables

pour composer des vers.

1

Parce que composer vers est chose

où il faut de l'’entendement, Soit parce que celui

qui les fait doit en avoir et de raison assez

parce qu’il comprend et sait dire ce qu’il comprend,

et à le dire il trouve du plaisir,

parce que bien composer des vers ainsi doit se faire.

2

Moi-même je ne possède pas ces deux choses

comme il conviendrait

mais je voudrais tenter cependant

de montrer un peu ce que je sais,

confiant en Dieu, la source de tout savoir ;

car par sa force je crois pouvoir exprimer

ce que je veux dire.

3

Et ce que je veux dire, ce sont des louanges

à la Vierge, mère de notre Seigneur,

Sainte Marie, créature la plus merveilleuse

jamais créée : c’est pourquoi je veux être

aujourd’hui son Troubadour,

et la prie qu’elle m’accepte comme son

4

Troubadour et qu’elle reçoive avec bienveillance

mes louanges ; où je veux parler des miracles

qu’elle accomplit ;

aussi je ne veux plus vénérer maintenant d’autres femmes,

et elle me comblera de ce que j’ai perdu par les autres.

5

Car l’amour pour cette souveraine valorise celui qui l’aime,

Une fois gagné son amour, il ne faut plus la quitter,

soit, que quelqu’un, par tentation, se détourne du bien

pour faire le mal. Car par là il perd l’amour,

pas autrement.

6

C’est elle que je ne veux plus quitter

Car je sais avec sûreté que sa bonté ne m’abandonnera

Jamais, si je la sers comme il faut.

Car elle n’a jamais abandonné celui qui sut l’implorer ;

de telles prières elle entendait toujours.

7

Ici donc d’accueillir avec bienveillance

mes chants à sa louange, et de me récompenser

s’il lui plait, comme elle récompense chacun qui l’aime.

Celui qui en est convaincu, aimerait encore la chanter

davantage.